Dieu vomit les tièdes…

Exaspéré… Outré… Lassé… Epuisé…. Il est venu le temps des cathédrales (ça tombe pile dans le thème) mais surtout le temps de la saturation subie par les gens cohérents, rationnels et logiques… Sur le principe et à la base même du concept, il n’y a pas de raisons de s’opposer. Chacun cherche et trouve sa propre béquille: clopes, sexe, drogues, alcool, jeu, kebab ou tarte aux quetsches, etc, etc, etc… et cela n’a, au final, que peu d’importance. Chacun se construit comme il peut et avec le matériel dont il dispose pour éventuellement tenter de s’en sortir… Toutefois, cette totale utopie construite il y a des millénaires pour se dédouaner des erreurs humaines et donner des explications bancales à des phénomènes totalement explicables mais non assumés prend une place bien trop importante et illégitime dans les vies de tout un chacun, aujourd’hui. Un phénomène dont personne n’a jamais prouvé l’existence, si ce n’est par une argumentation par l’absurde, et qui devient la ligne directrice de toute la population mondiale. Personne n’a jamais réussi à prouver son existence (raisonnement par l’absurde: ça prouve bien qu’il peut exister parce que personne n’a jamais prouvé sa non-existence… On dirait du Perceval…). Alors clairement, si Dieu (ou on l’appelle comme on veut : Simca 1000, table de chevet ou tournevis cruciforme) existe, ça fait un moment qu’il est parti en congés et sa RTT dure depuis un moment et est très loin de s’arrêter. Par contre, tous les supporters (ou suppôts, ou suppositoires) eux, n’ont pas oublié de faire chier le monde avec leurs bondieuseries ridicules, inadaptées et vulgaires.

Désormais, il est impossible de poser la moindre critique, le moindre jugement rationnel sans être taxé de anti machin ou de…isme ou …iste concernant tout ce qui pourrait avoir trait avec une quelconque pratique génuflexive. Sous prétexte que les méchants blancs ont colonisé (avec tout ce que cela sous-entend comme horreurs et ceci n’est absolument pas remis en cause) l’intégralité du monde connu, il est impossible de dire la moindre chose sur quoique ce soit. Sous prétexte qu’il y a 70 ans, le monde a totalement dégoupillé (et ceci n’est absolument pas discutable), il est désormais impossible d’émettre la moindre critique constructive. Alors, merde… Commençons par le début… Il paraît que Dieu est unique et que toutes les religions tolérées sont monothéistes. Ok, donc les gars sont tous fans du même mec mais, parce qu’ils ne l’appellent pas pareil, ils se tapent sur la gueule jusqu’à la mort et font chier ceux qui n’avaient rien demandé. Déjà, ça commence costaud.

Ensuite, quelque soit la religion, il parait que le grand barbu est amour, paix, miséricorde, joie… Plouf, plouf…

Enfin, il est prévu qu’il apporte le salut, la purgation, la sublimation et pourtant, il semblerait manifestement que, plus tu pries Dieu, plus tu es dans la merde. Normal, tu passes ton temps à le perdre en te roulant par terre plutôt que de chercher du boulot ou de faire des trucs constructifs. Lui, il est partout. Nous, pauvres mortels, nous avons déjà du mal à être à un endroit donc forcément…

Exaspération, lassitude, énervement, congestion cérébrale…. La religion catholique n’est plus trop critiquable, en ce sens qu’il n’y a plus rien à critiquer dans une religion qui considère que son maître à penser doit être un homme blanc habillé en robe, puceau qui vient t’expliquer qu’il ne faut pas être gay et que baiser tout court, c’est pas bien… donc clairement, next….

Désolé, mais ça n’est pas parce qu’il y a 70 ans, le peuple élu (on ne sait pas par qui, ni pour quoi mais on s’en fout… ) a connu le pire génocide de l’histoire de l’humanité, qu’aujourd’hui, il est impossible de dire que l’état d’Israël a une politique de merde et fait de la merde. J’ai beau chercher, je ne vois pas le lien entre les deux.  Ce n’est pas parce qu’il y a eu les camps (et ceci n’est pas discutable) qu’on ne peut pas dire que l’attitude victimaire permanente des juifs provoque une réaction d’exaspération et de rejet (au minimum) de la part des gens qui s’en foutent… et ils sont nombreux… A force de crier au loup… (J’ouvre volontairement une parenthèse personnelle parce que je ne vais pas m’exprimer pour la terre entière que je ne connais pas, mais, ok, il y a eu la Shoah et toutes les horreurs qui y sont associées, et ceci n’est pas discutable,  mais ce n’est pas une raison pour être taxé d’antisémite dès qu’on dit quoi que ce soit… les humains font très souvent de la merde et bizarrement les croyants beaucoup plus que les autres… Donc les croyants juifs ne sont pas épargnés par cette critique. Les juifs ont vécu pendant des siècles dans des ghettos (Venise, private joke ) et aujourd’hui, ils parquent eux-même une population dans un ghetto. Basta… Ceci n’est pas non plus discutable. Donc juif ou pas, cela n’a rien à voir… Le fait est que la politique d’Israël, sur de nombreux points, est indigne du genre humain et le dire ne fait pas de l’émetteur un nazi hystérique… Par contre, le simple fait d’être critiqué parce qu’on le dit, montre bien que le fascisme ou le nazisme ou le racisme intellectuel fonctionne à géométrie variable et ne se trouve pas forcément là où la bienpensance voudrait le mettre. Tu critiques Israël, tu es un facho nazi antisémite. Tu critiques Macron ou le PS ou Sarko ou Le Pen ou Mélenchon, tu es un gars bien qui réfléchit avec sa tête et qui argumente. (Un gars ou une fille parce que si j’écris un gars.e , ça va encore être mal interprété).

Désolé, mais ça n’est pas parce que le méchant homme blanc a colonisé différents pays qu’il ne faut pas critiquer une religion qui classe les humains en différentes catégories plus ou moins valables selon l’humeur. Il y a le bon croyant et le mauvais croyant, il y a la femme, il y a l’apostat, il y a l’impie, il y a le noir… On classe… on range… On range selon les délires d’un illettré perdu dans le désert qui a des hallucinations à cause de la chaleur et qui massacre tout ce qui bouge autour de lui en épousant 3 femmes dont une avait 9 ans. Une religion qui prône la paix en considérant que certains doivent être esclaves et d’autres doivent être supprimés, bizarrement je ne sais pas mais il y a un truc qui ne passe pas… Donc parce que c’est une religion, il est interdit de la critiquer alors que, honnêtement, il n’y a rien de véritablement indispensable dans ces bouquins. Parce que tout cela s’appuie sur des bouquins. 3 bouquins dont 2 furent écrits par on ne sait pas qui et un par Dieu lui-même alors qu’il n’existe pas… On doit donc gérer sa vie selon la parole de quelqu’un dont personne ne sait rien. Nous n’écoutions déjà pas nos parents et on nous a toujours dit qu’il ne fallait jamais écouter ni suivre les inconnus. Clairement, définitivement, sincèrement, honnêtement, toute pensée qui s’appuie sur un raisonnement religieux ne peut être considérée comme une pensée. Il s’agit, au mieux, d’un conditionnement, au pire, d’un endoctrinement qui n’a, de fait, rien à voir avec la raison.  Si la raison devait véritablement l’emporter, les livres ne seraient que ce qu’ils sont réellement, à savoir d’excellents romans avec des batailles, des intrigues, du sexe, des émotions mais sûrement pas de la spiritualité. Il n’y a absolument rien de spirituel dans les religions. Il n’y a que fanatisme et aveuglement.

Pour J.G et S.C

 

 

3 réflexions au sujet de « Dieu vomit les tièdes… »

Répondre à Srh Annuler la réponse.