2184 – La semaine politichienne de Smig

 

D’époque en époque, rien ne change et pourtant, tout est différent. Toujours des aveugles aux pensées bienveillantes qui cherchent à donner des leçons, sous couvert de tolérance, via l’insulte ou l’invective, à ceux qui ne peuvent se résoudre à courber l’échine. La position de prière vers l’est n’est plus seulement un geste de soumission à dieu. Elle est devenue une preuve de soumission à un monde différent, violent, dur, intolérant, discriminant et raciste. Parce que le fondement même de cette soumission pornographique de la bienpensance boboide, est justement la visite profonde de ce fondement bien visible de part cette position, par le barbu sans moustache. À force d’avaler des couleuvres, parce qu’il faut rester sage, propre et sibyllin, on oubliera le temps où ne pas croire, où croire à autre chose, où ne pas être dans la sexualité agréé par des missionnaires qui ne pratiquent que dans la position du même nom, où ne pas être de l’origine qui sied aux parasols masculins ou féminins (parce que évidemment, désormais, il n’existe que cette distinction), où l’alimentation n’était pas contrôlée par un mec inconnu qui n’a jamais eu un œuf à se faire cuire puisque « maman » puis les sœurs puis la ou les femme(s) s’en chargeaient, pour entrer dans le temps où il ne faudra tenir compte que d’un seul point cardinal en niant les autres.

Ce temps ravira les hommes en robe et nus pieds, à la barbe touffue et non soignée au mépris des autres, de tous les autres (blancs, noirs, homos, gitans, juifs, chrétiens, athées, femmes, bouddhistes, joueurs de guitare ou de flûte, comédiens ou écrivains, penseurs ou scientifiques), et ce temps ne sera venu que parce que ceux qui sont dans la parenthèse auront accepté de sacrifier leur libre arbitre et leur sens critique au profit du vivre ensemble qui veut dire au final, sans eux.

Et sinon, Castaner est toujours ministre de l’intérieur, la France est toujours dans l’UE, Ferrand est toujours président de l’assemblée nationale, il pue toujours à Rouen et la France se transforme petit à petit en un pays austère pour les plus démunis, obscure pour les plus éveillés, soumis par l’obscurantisme fanatique d’une pseudo élite qui oublie volontairement, et l’histoire, et la culture, et les individus, au profit de principes humanistes et universels dont personne ne veut, même pas eux, s’ils connaissaient vraiment les conséquences.